Contrôle technique : Nouvelle réglementation 2018

Bien connu des automobilistes français, le contrôle technique est une institution depuis 1992. Depuis bientôt plus de 25 ans, nos véhicules sont contrôlés pour nous indiquer les réparations à prévoir. Une voiture bien entretenue permet de rouler en toute sécurité. Cependant, cette année, le contrôle technique évolue ! Dès mai 2018 il sera plus « sévère ». Les directives européennes engendrent de nouvelles règles et un niveau d’exigence accru pour les contrôles techniques français.

Quelles sont les conséquences ? Cette évolution va impacter le coût du contrôle qui va augmenter au détriment des possesseurs de véhicules relativement anciens.

À QUOI SERT LE CONTRÔLE TECHNIQUE ?

Un bilan régulier …

Pour les véhicules neufs, le premier contrôle technique devient obligatoire six mois avant le quatrième anniversaire de la voiture. Par la suite, pour tous les véhicules avant plus de quatre ans, le contrôle technique est obligatoire tous les deux ans.

entretien-auto-jean-rouyer

Pour plus de sécurité !

L’objectif du contrôle technique est de garantir la sécurité des conducteurs français. Depuis maintenant plusieurs années, il existe une corrélation importante entre le nombre de morts sur les routes et les défaillances techniques des véhicules. Le contrôle technique est alors l’occasion de réaliser les vérifications importantes à la bonne circulation de votre véhicule. De quoi améliorer la sécurité des automobilistes. Jusqu’en 2017, plus de 120 points de contrôles étaient examinés, de quoi constater jusqu’à 453 défauts sur une même voiture.

Deuxième objectif, le contrôle technique permet de faire un geste pour l’environnement. Il permet d’appliquer une certaine régulation des émissions polluantes.

QUELS SONT LES CHANGEMENTS DU CONTRÔLE TECHNIQUE 2018 ?

L’enjeu est désormais de vérifier davantage de points de contrôle afin de garantir une meilleure sécurité des usagers de la route. Ainsi, le nombre de points de contrôle passe de 123 à 132 . Une augmentation qui permettrait de découvrir 606 défaillances possibles, soit plus d’une centaine de plus qu’en 2017.

Pour les automobilistes, la conséquence principale du contrôle technique concerne le niveau de sanction. Trois niveaux de sanction seront appliqués :

Les défaillances mineures

La nouvelle version du contrôle technique français propose 139 défaillances mineures. Des défauts qui devront être réparés, mais qui ne nécessitent pas de contre-visite.  Exemple de défaillances mineures : Jeu mineur au niveau des rotules, fuite légère du moteur, jeu mineur dans la colonne de direction …

Les défaillances majeures

Plus importants, ces problèmes pourront atteindre le nombre de 340 dans le nouveau format du contrôle technique. Il s’agit alors d’anomalies qui nécessitent une contre-visite, et donc un délai de deux mois pour effectuer les réparations. Parmi ces défaillances importantes : les flexible de frein endommagé, un soucis au niveau des feux de croisement ou encore un défaut d’éclairage de la plaque d’immatriculation.

Les défaillances critiques

Ce troisième niveau de sanction est une des grandes nouveautés du contrôle technique en application en 2018. Très restrictive voir répressive pour les conducteurs, elle s’attaque à des défauts pouvant se révéler dangereux pour les usagers de la route. Si une telle défaillance est détectée sur votre véhicule, vous n’aurez plus l’autorisation de circuler à bord, hormis le jour même du contrôle pour rentrer chez vous ou chez votre garagiste. Une réparation sera donc obligatoire. 127 points pourront être concernés par cette mesure. Parmi ceux-ci : une défaillance au niveau des feux-stop, un liquide de freins absent ou encore un jeu excessif dans la direction.

QUELLES SOLUTIONS POUR VALIDER LE NOUVEAU CONTRÔLE TECHNIQUE ?

Les nouvelles réglementations du contrôle technique français peuvent se révéler handicapantes pour certains automobilistes. Quelles sont les solutions pour éviter de voir son véhicule cloué au sol ?

passer-controle-technique

Le plus simple reste encore de réaliser des entretiens réguliers sur son véhicule. Une visite dans votre atelier mécanique vous permettra de vous assurer du bon état de votre voiture et d’éviter les mauvaises surprises. Un principe de sécurité qui ne devrait pas bousculer les automobilistes ayant souscrit à un contrat d’entretien. Un moyen simple et économique de garantir l’état de votre véhicule. Une voiture bien entretenue est un véhicule dans lequel chacun peut circuler en toute sécurité.

Laisser un commentaire